Le Pinceau "Anti-coulures" et "anti-gaspillage"

Points: 11

Un Pinceau "anti-coulures" et "anti-gaspillage" qui permet de peindre sans se tâcher et sans gaspiller de la peinture

Le problème à résoudre: 

Lorsque l'on peint pointe du pinceau vers le haut, la gravité fait qu'irrémédiablement, de la peinture coule vers le manche. Surtout si celle-ci est trop diluée. Les mains sont alors tâchées, puis les vêtement. Le sol peut être souillé lui aussi. Et forcément, de la peinture est gaspillée.

Solution Proposée: 

Le Pinceau "anti-coulures" ! Un pinceau qui permet de récolter la peinture trop liquide qui coule depuis la tête du pinceau, avant qu'elle ne poursuive sa course le long du manche, et surtout avant qu'elle ne tâche les mains de son utilisateur. La peinture ainsi stockée dans le manche peut-être récupérée afin d'être réutilisée, et ainsi, éviter le gaspillage. ( Les dernières images mettent en scène les photos d'un prototype qui fonctionne parfaitement. On y voit que le dispositif permet à la peinture de cheminer naturellement sans entrave vers le réservoir situé dans le manche )

Les grandes caractéristiques de votre produit: 

La présente innovation concerne un pinceau qui permet à son utilisateur de ne pas avoir de peinture qui lui coule sur les mains lorsqu'il peint. La peinture, souvent trop liquide, coule le long du manche et finit sa course sur les doigts du peintre. Aucun des pinceaux existant à l'heure actuelle ne permet de pouvoir peindre sans se tâcher, ni de pouvoir récupérer le surplus de peinture qui a coulé afin d'éviter le gaspillage. Le dispositif selon l'invention permet de remédier à ces inconvénients.

 

L'innovation comporte en effet selon une première caractéristique un manche creux (5), à l'extrémité duquel se trouve la tête du pinceau (1), et autour de laquelle il y a une collerette (2) en forme d'entonnoir. A l'autre extrémité du manche, se trouve un bouchon de vidange (6), qui peut-être de forme conique, et qui permet de vidanger la peinture récupérée pendant la session de peinture. Il facilite aussi le nettoyage global du pinceau après utilisation.

 

Entre le manche du pinceau et la base de la tête se trouvent des trous (3) et des rainures (4) qui ont pour fonction de diriger la peinture récupérée vers l'intérieur du manche creux. ( Les dernières images mettent en scène les photos d'un prototype qui fonctionne parfaitement. On y voit que le dispositif permet à la peinture de cheminer naturellement sans entrave vers le réservoir situé dans le manche ) Il est possible aussi de concevoir un dispositif permettant de peindre avec la peinture récupérée dans le manche en inclinant la tête du pinceau vers le bas.

Liste des produits similaires ou concurrents: 

Je n'ai trouvé aucun produit concurrent ou similaire. Mais je peux n'avoir pas assez ou mal cherché....

Etape: 
Phase 1: Idée Validée

Commentaires

Bonjour à tous !   Nous

Bonjour à tous !

 

Nous rejoignons l'idée de développer un objet à clipser sur les pinceaux existants (comme l'est le prototype de misterinvention 66), qui permettrait de toucher un public plus large.

Et si c'était une sorte de poire à clipser sur le pinceau ? Cela permettrait de récupérer la peinture, et surtout de l'extraire plus facilement de la poire. Pareil pour le nettoyage.

Bonjour, la piste que vous

Bonjour,
la piste que vous soulevez est tout à fait intéressante. Après réflexion, pourquoi ne pas créer deux collerettes.
Une rectangulaire qui pourrait s'adapter à tous les pinceaux carrés et rectangulaires, et une ronde, qui s'adapterait à tous les pinceaux ronds. Ces collerettes seraient en plastique rigide ou semi rigide. Elles seraient prolongées par un petit embout en néoprène (genre très petit tuyau) permettant de s'adapter, grâce à sa malléabilité, à tous les diamètres de manches. Ces collerettes seraient à rentrer en force (le trou de l'embout bien plus petit que le diamètre du manche)afin d'assurer l'étanchéité du dispositif.
Pour illustrer l'idée, j'ai un petit schéma explicatif, mais je n'arrive pas à le télécharger.
Qu'en pensez-vous ?

Tant qu a faire autant

Tant qu a faire autant concevoir un genre de manche muni d un réceptacle ( en silicone ) , ca aurai deux effet , récupérer la peinture et aussi protéger le manche .Et pour le peu de matière à rajouter , vous pourriez aussi faire de çe manche réceptacle une protection pour éviter que votre pinceau ne sèche et s abîme lors de la réutilisation .

on n'a tous eut se problème

on n'a tous eut se problème de coulure sur le pinceau qui a mon sens est plus un prolème en effet de gravité de positionement du pinceau et du temps d'utilisation qu'un problème de dilution.
tres bonne idée je vote pour !
salut MISTER
@+
FABRICALEMENT Guy

Merci Guy pour ton

Merci Guy pour ton vote.
Enfin quelqu'un qui a des problèmes de coulures sur le pinceau. Je pensais qu'avec TG nous étions les seuls.
A+

Moi mon probleme ç est plus

Moi mon probleme ç est plus la technique ...je sais casi tout faire en bricolage ...sauf mettre en peinture ...je sais pas ...ca veux pas ...du coup ç est madame qui s y colle ...

je suis assez d'accord avec

je suis assez d'accord avec ce qui est dit avec les coulures de peintures et en plus le nettoyage de l'intérieur du tube risque d’être compliqué

par contre pour les lasures qui sont généralement assez fluide ça peut avoir un intérêt

Bonjour Manfred, merci pour

Bonjour Manfred,

merci pour avoir pris la peine de commenter. Je suis assez d'accord avec toi sur la très grande fluidité des lasures. Cet outil serait en effet idéal pour ce genre de produit.
En ce qui concerne le nettoyage du tube, si l'on considère qu'un bouchon dévissable peut équiper l’extrémité du manche, il suffit de le dévisser et de laisser tremper le pinceau à l'envers dans le diluant.

Bonjour, Pour ma part l'idée

Bonjour,
Pour ma part l'idée m'emballe moins, je trouve que c'est un faux problème, je m'explique.
Si malencontreusement la peinture est trop dilué il ne faut surtout pas peindre avec, sinon tu auras des coulures sur ton mur et un résultat final pour le moins irrégulier. Il faut rajouter un petit pot de peinture.
Sinon en règle générale le pinceau trempé correctement dans la peinture (sans la partie métallique) et essoré correctement ne coule pas.
Je salut l'effort quand même, prototype photos montages...
Désolé pour cette idée et félicitations pour ta station d'arrosage je suis de très près cette idée qui m’intéresse beaucoup, j'attend la phase design...
Bon courage pour la suite,

Bonjour Bj, merci pour ton

Bonjour Bj,
merci pour ton commentaire qui me permet de mettre au clair des choses que je n'avais pas précisées dans mon explication, soit parce quelles me paraissaient évidentes, soit parce que je les ai tout simplement oubliées. Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait malheureusement. Je m'explique. Quiconque qui peint régulièrement ou bien qui a été forcé de peindre en quantité assez importante (une maison, une pièce, un meuble, peu importe...) te le dira: Il est déjà trop tard lorsque l'on s'aperçoit que la peinture est trop diluée ! Le pinceau a déjà été trempé dans le mélange, et, c'est parce qu'elle coule le long du manche qu'on s'aperçoit qu'en effet, elle est trop liquide. Tu peux essayer d'essorer correctement le pinceau, il en restera toujours à la base, et cela finira par couler encore.
Elle peut être aussi mal mélangée. Le diluant (eau ou white spirit) étant toujours en surface, au dessus de la peinture. Déjà un peu mélangé, il aura pris la couleur de celle-ci. Lorsque tu tremperas le pinceau, la capillarité fera que le liquide plus fluide sera alors aspiré en premier, et pas la peinture plus dense. Et ça, c'est la même chose, ça ne se voit pas forcement de premier abord. Et le fait de rajouter de la peinture comme tu le dis ne changera en rien le fait que le plus liquide restera en surface, car moins dense. Il vaut donc mieux être équipé de ce genre de pinceau pour pallier à cet inconvénient.
Ensuite, si tu es économe et que tu nettoies tjrs tes pinceaux afin de les réutiliser, surtout si ton chantier n'est pas terminé, tu les laisseras tremper dans le diluant (eau ou white c'est selon.). Lorsque tu vas les reprendre pour peindre, même si tu penses les avoir séchés suffisamment, il restera du diluant à la base du pinceau (aspiré et prisonnier à cause de la capillarité, il sera libéré par la gravité). Et là, même si tu le retrempes dans une peinture bien mélangée cette fois-ci, ça va tout de même couler.
En conclusion, je comparerai un peintre équipé du pinceau "anti-coulures" avec un automobiliste équipé de pneus neige en hiver. S'il ne neige pas, c'est pas grave. Ce sont des pneus tout de même. La voiture roule. Mais s'il se met à neiger, il sera bien content de les avoir ! Pour le pinceau, c'est pareil. Il peint comme un pinceau normal. Pas de changement. Simplement, si pour une raison ou pour une autre, la peinture se met à couler, l'utilisateur sera bien content d'avoir le dispositif sur son outil...
Je rajouterai enfin que tout ce qui coule est récupérable. Pas de gâchis !

Bonjour, Si je peux me

Bonjour,

Si je peux me permettre ta solution contourne le problème et ne le résout pas.
Tu déplaces le problème, le vrai problème c'est la peinture trop dilué donc trop liquide donc coulures et finitions irrégulières.
En acceptant de peindre avec une peinture trop dilué tu crées ce problème de coulure qui crées encore un autre problème de finition.
Résous le problème de dilution et tu n'auras plus de problème de coulures et par la même occasion une belle finition bien régulière.
Pour ce qui est de la récupération de la peinture ça me parait un peu utopique, en admettant que tu récupères quelques millilitres, il te faudra bien 1 litre d'eau pour laver cet outil au final.
Bon courage quand même.

Salut Bj, Je ne suis pas tout

Salut Bj,

Je ne suis pas tout à fait d'accord quand tu dis que cette solution contourne le problème. Je m'explique.
Lorsque tu parcoures les magasins de bricolage ou les magasins spécialisés dans la vente de peinture tu remarqueras que la quasi totalité des peintures et autres vernis sont vendus sous forme liquide. Il existe de la peinture qui ne "coule pas", mais sa vente comme sa fabrication restent marginales. Les consommateurs et les fabricants plébiscitent sa forme liquide car elle permet plus d'applications, par exemple l'emploi du pistolet à peinture ou, les sous couches plus diluées.
De même, toutes les peintures ne se diluent pas de la même façon. Il y a celles qui se diluent à l'eau, celles qui se diluent au white spirit, celle dont la dilution est à 10 %, celles que l'on dilue à un peu plus, etc... Il serait dont utopique de résoudre un problème de dilution aussi complexe et de trouver une solution (si elle existe) là où, même les fabricants, ne prennent pas la peine de chercher.
En conséquence, si l'on considère, comme tout le monde que la norme est celle-ci, c'est à dire que chacun selon ses compétences dilue lui-même sa peinture, et, qu'il va forcément y avoir des ratés, il vaut mieux essayer d'être inventif et apporter des solutions.
La mienne en est une.

Les fabricants ont cherchés

Les fabricants ont cherchés et donnent des conseils d'utilisations sur leur pot de peinture pour la dilution.
En respectant au mieux ces indications, il n'y a pas de problème.
Ce n'est pas qu'une histoire de compétences c'est surtout une histoire de rendu final! Accepté d'avoir une peinture trop dilué c'est accepté d'avoir un résultat moyen.
Les seuls fois ou j'ai eu des problèmes de coulure c'était de la peinture à 0.40cts le litre, 4e les 10 litres chez carrefour autant te dire que c'était que de l'eau, le résultat dégueulasse. :)

Il n'est pas question ici de

Il n'est pas question ici de rendu final, mais bel et bien de problème ponctuel de coulures à un moment donné. Si ça coule mieux vaut-il que ça coule sur les mains (voire les vêtements) de l'utilisateur, ou bien dans le pinceau ?
Pour moi, la réponse ne fait aucun doute.
Tu as eu toi même un problème de coulures. N'y aurait-il pas mieux valu être équipé à ce moment-là d'un tel dispositif ? C'est la question a laquelle il faut répondre sincèrement, même si d'un premier abord l'idée ne te séduit pas.
La compétence joue un rôle quoi que tu en penses. Il y a des gens qui n'y connaissent rien et qui tout de même, à un moment donné sont forcés de peindre. Pour ceux qui lisent la notice (Une majorité ouvre le pot, peint direct et basta.), il est écrit de diluer à 10 % par exemple. Bon ben 10 % de 750 ml soit 75 ml, comment ça se quantifie quand tu n'as qu'une bouteille de 1 litre de white spirit dans les mains. Il faut alors faire au pif comme tout le monde. Et bien souvent on en met trop.
Il y a ensuite des peintures bien plus liquides que les autres à la vente. Pas besoin de diluer de la glycéro pour qu'elle ne coule sur tes doigts. Très fluide la glycéro...TG relate plus bas son expérience perso. Il ouvre et peint. Sans diluer et ça coule tout de même.
Il existe enfin des situations où diluer plus que marqué sur le pot est nécessaire. Par exemple, quand tu peints un placo vierge, la première couche doit être très diluée car celui-ci pompe assez fortement la peinture au premier passage.

Si ça coule sur les mains ça

Si ça coule sur les mains ça coulera sur le mur voila mon point bloquant.
Oui j'ai eu des problèmes de coulures avec la peinture dont je t'ai parlé, j'ai surtout galéré avec le rouleau, parce que j'avais des éclaboussures sur le visage et ça coulait sur le mur, avec le pinceau au contraire j'ai moins galéré parce plus localisé.
Pour répondre à ta question: "Bon ben 10 % de 750 ml soit 75 ml, comment ça se quantifie quand tu n'as qu'une bouteille de 1 litre de white spirit dans les mains. Il faut alors faire au pif comme tout le monde. Et bien souvent on en met trop".
Réponse: je pense que tu as là ta vrais problématique et ta solution est pour le moins à contresens. Je maintien qu'il faut résoudre le problème de dilution et non s'adapté/contourné ce problème

La peinture glycéro coule sur les doigts quand on à pas le bon pinceau, avec les bons poils prévues pour cette peinture. Souvent on utilise des pinceaux pour de la peinture acrylique.
Pour ce qui est de la peinture sur du placo vierge, pour en avoir fait il faut utiliser une peinture d'impression pour la 1ere couche, cette peinture est prévue pour les surfaces poreuses.

Attention, ne nous méprenons

Attention, ne nous méprenons pas. Je n'ai jamais dit qu'il fallait continuer de peindre si la peinture était trop liquide. J'ai simplement dit que si cela était le cas, un tel dispositif permettrait d'éviter de se salir. Bien que même avec une peinture moins fluide la répétition du trempage du pinceau fait que celui-ci devient gorgé de liquide et fatalement, finit par couler sur les doigts. Surtout s'il est épais.
De toute façon, si quelqu'un tombe sur une peinture de mauvaise qualité, comme une peinture à 4 € le litre, même si ça coule, si ça éclabousse etc..., il ne va pas la jeter et finira d'utiliser le pot. Donc, mieux vaut être équipé le cas échéant.
En ce qui concerne les pinceaux spéciaux pour la glycéro, en effet, ça existe. Mais en aucun cas cela n'empêche l'inévitable, c'est à dire que la peinture ne finisse par couler. Ça le retarde, tout au plus. Si tant est, bien sûr, que se ne soit pas un effet de manche marketing. La quasi totalité des pinceaux en vente ne sont pas dédiés spécialement à la peinture gycéro malheureusement. Il faut dès fois se contenter de ce que l'on trouve. Enfin, même s'il est dédié à la glycéro, ce n'est écrit que sur l'emballage. Bien malin celui qui reconnaitrait un pinceau "spécial" parmi un tas d'autres pinceaux stockés dans un local à matériel, prêts à être réutilisés.
Pour ce qui est du placo, tu as raison. Dans un monde idéal, c'est ce que tout le monde devrait faire. Mais la plupart des gens s'ils doivent repeindre en blanc, ont un pot blanc. Basta. La sous couche étant la même peinture un peu plus diluée. De toute façon, la "peinture d'impression pour la première couche prévue pour les surfaces poreuses" est à diluer elle aussi...

Oui éviter de se salir parce

Oui éviter de se salir parce qu'on continu à peindre, c'est sous entendu.
Le trempage doit se faire sans la partie métallique comme ça pas de problème.
Si j'ai un conseil d'équipement pour les peintures à 0.40cts le litre, c'est une bonne combinaison et des lunettes!
La seconde partie de tes arguments est hors sujet, la peinture c'est un métier et une technique si l'on veut un résultat satisfaisant on s'équipe un minimum. On est pas tous des pro ok encore faut il avoir les bon outils.
Je ne cherche pas à saboter ton idée c'est juste mon avis ça vaut ce que ça vaut.
Bon courage misterinvention66

En aucun cas je pense que tu

En aucun cas je pense que tu cherches à saboter l'idée et je respecte ton avis.
Ces pages ont été créées pour échanger. Et c'est ce que l'on fait je pense, afin que les gens sans avis puissent s'en forger un avec le maximum d'arguments possibles. Pour ou contre.
Merci à toi.

Perso je retiens la solution

Perso je retiens la solution ( anti coulure ) , je sais a peu près tout faire en bricolage sauf que mettre en peinture....je sais pas ...je n ai pas le truc , ça me dégoûte de faire Ca , je le fait car a la maison j ai un commandant en chef 4 étoiles voir 5 qui me donne mes ordres de mission brico régulièrement , mais quand je doit mettre en peinture j en fou partout , donc j adhère totalement au principe anti coulure , après en ce qui concerne la consistance de la peinture ...moi je me limite à ouvrir le pot ..et à peindre ..;)

Bonne idée, le top ce serait

Bonne idée, le top ce serait que le système se clipse sur nos pinceaux.

J'ai pas de miracle..,en fait

J'ai pas de miracle..,en fait je suis assez d'accord sur le fait qu'il faut régler le pb à la base et ne pas récupérer la peinture qui coule.
Donc voici 2 prémisses d'idée:
- sur ton pinceau, on récupère la peinture pour l'acheminer vers l'avant du pinceau (avec les mouvements de bas en haut du pinceau)
- sur l'idée de s'adapter au pinceau standard, je propose de mettre un joint autocollant style joint de fenêtre, on l'achète au mettre, puis on l'adapte aux pinceaux. le joint sert uniquement à stopper les débordements( comme ta collerette).
voilà, si ça peut faire avancer ton idée.

propo.JPG

Ça se tient Tophe. Une

Ça se tient Tophe.
Une collerette semi-rigide avec au niveau de l'entonnoir un silicone plus souple et un trou. Le trou serait assez petit obligeant l'utilisateur à rentrer son pinceau en forçant un peu. Cette opération permettant l'étanchéité du dispositif. Deux formes aussi, ronde et rectangulaire permettant à la collerette de s'adapter aux plus grands nombres de pinceaux.

Merci Tophe. Je n'avais pas

Merci Tophe.
Je n'avais pas pensé à cela, mais pkoi pas. Si t'as des idées, elles sont les bien venues !

Bonne idee ...bonne chance

Bonne idee ...bonne chance .+1

Salut TG, Je sais à quel

Salut TG,
Je sais à quel point ton analyse est juste d'ordinaire. Du coup, ça me conforte dans mon idée.
Merci.
A+

Franchement j aime bien cette

Franchement j aime bien cette idee , elle est vraiment sympa , j ttendançe juste le message de zolonce...mdr

Il ne dirait rien que j'en

Il ne dirait rien que j'en serai déçu.

On attend tous un peu la

On attend tous un peu la punition de zolonce ...nous sommes maso ...

X
Renseignez votre nom d'utilisateur ou votre e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
CAPTCHA
( Mesure anti-SPAM )
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
En cours de chargement