Est-ce que les enfants sont plus créatifs que les adultes ?

Sans esquiver cette question, il faut savoir que 2 écoles de pensées s’opposent sur ce point de vue. Arnaud Groff, un des fondateurs de La Fabrique à Innovations développe ces deux visions :
 
Les partisans des enfants plus créatifs que les adultes
Nous avons tous constaté que les enfants sont capables dès le plus jeune âge de nous surprendre par leur capacité à trouver des solutions aux situations dans laquelle ils sont. Ils sont plus créatif grâce à :
- Leur curiosité
- Leur gout pour l’expérimentation
- L’omniprésence du « Pourquoi »
- La capitalisation des réussites mais aussi des échecs
- Leur approche simple et non empreinte de complexité
- Leur capacité à élargir (dans une certaine mesure) le champ de recherche et ainsi trouver la solution
- Leur persévérance (immédiate ou différée) 
- Leur capacité a créé quelque chose de totalement nouveau (sans être bridé par les solutions existantes)
Nous pouvons également dire qu’ils sont plus créatifs car ils ne sont pas influencés et bridés par le bon sens commun qui définit le juste et le faux « universel ». Leur originalité est ainsi préservée et ils sont plus à même de proposer quelque chose de complètement nouveau.
Par exemple, un enfant qui a vu une fourmi et une mouche n’appellera pas cela des insectes mais est capable de créer une sous-catégorie : « les Fourmouche » car entre temps il a vu une fourmi volante…
Cette créativité est d’ailleurs utilisée par certains fabricants de jouets qui observent cette capacité pour trouver les failles de leur propre produit ou regarder comment ils détournent les objets etc…
 
Les partisans des adultes plus créatifs que les enfants.
Vous allez le constater, c’est encore un problème de sémantique et de définition de la créativité. Si on limite la créativité à la génération des idées, alors tout le monde est d’accord, les enfants ont plus de fluidité et sont donc plus créatifs. Pour autant, si nous considérons la créativité comme étant structurée autour de 4 étapes, l’un des points fort pour les enfants (ne pas se préoccuper de l’existant) devient un point faible car le champ d’interactions entre plusieurs types d’informations, de connaissances, s’en trouve limité (son expérience est limitée). Ensuite, lorsque l’on va entrer dans des situations plus complexes, même si l’enfant a cette capacité (comme un candide) à simplifier les questions, il n’en reste pas moins que la pose du problème complexe peut le limiter.
Enfin, concernant la phase de concrétisation du processus de créativité, tout en allant au bout des choses, les enfants ont un niveau de réalisation qui n’est pas forcément celui d’un adulte.
On peut donc dire que les enfants sont meilleurs dans le processus de génération d’idée car les « autoroutes du cerveau » ne sont pas encore tracées et qu’il se donnent plus facilement le droit d’être créatifs. Pour autant, dans une logique d’innovation, ils se trouveront en difficulté pour trouver les bonnes solutions par rapport aux adultes (les enfants seront en difficulté en phase 1 & 3)
 
A vous de vous faire votre propre avis !

 

X
Renseignez votre nom d'utilisateur ou votre e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
CAPTCHA
( Mesure anti-SPAM )
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
En cours de chargement